Quand cinq étoiles ne suffisent pas, partie 2

Et voilà la suite…

C’était l’annonce la plus farfelue de Booking.com, le site où j’ai l’habitude de réserver mes premières nuits lorsque j’arrive dans un nouvel endroit. « Rumah Pohon : Treehouse in Nusa Penida ». La « cabane dans un arbre » venait d’ouvrir. Parfait pour moi et mon âme de scout ! J’ai quitté sans peine mon Homestay ukrainien en ignorant que de trouver « l’arbre de ma cabane » serait en soi une aventure. Chargée comme un mulet, je suis montée derrière Ketut, mon chauffeur de scooter qui ne parlait pas un traitre mot d’anglais.

DSC06541

L’ « adresse » fournie par Booking me donnait un point GPS au milieu de la jungle, au sommet d’une montagne. Un chemin semblait y mener. On s’est dirigés par là. La mobylette de Ketut fonctionnait à plein régime et montait difficilement la route de gravier inclinée.

Mais il était déterminé ce Ketut. Il négociait les courbes en s’aidant de ses pieds, même s’il lui manquait déjà une gougoune perdue lors d’une collision avec un chien plus tôt ce jour-là. Après avoir demandé à tous les villageois qu’on a croisés « Rumah Pohon ? » et nous être fait indiquer de continuer de monter, nous ne sommes finalement parvenus à… rien.

En fait, c’était mon impression. Ketut a arrêté le moteur et m’a pointé des arbres au loin, sur une butte derrière une petite vallée. Et c’est là que j’ai vu, au sommet de l’un d’eux, une petite cabane. « Euhhh. What?! »

Au sommet, vis-à-vis l'arbre le plus haut, on voit un toit bleu. C'est ça. C'est là.

Ketut s’est mis à crier en indonésien. Une réponse est venue de la cabane au loin. Il m’a fait signe d’attendre. Un autre Indonésien – dont l’anglais était autant à point que celui de mon dévoué chauffeur de scooter – est venu me rejoindre et m’a fait signe de le suivre.

« Euhhhh?! What?! Prise 2. »

DSC06602

J’ai suivi le gars, et mon instinct. Après une marche sous un soleil de plomb en terrain accidenté, nous sommes arrivés au campement aussi rudimentaire que charmant. Mon hôte m’a fait faire le tour du propriétaire : une toilette turque et un bac d’eau pour la douche derrière une bâche bleue en guise de salle de bain ; un hamac et un rond de feu comme séjour ; et une table avec une boîte de carton pour garde-manger en lieu de cuisine.

 

 

 

 

Et, finalement, la pièce de résistance : ma chambre!

 

 

 

 

C’était à en rendre jaloux tous les Louvetaux de ce monde. Une petite cabane de bambou hissée au sommet d’un arbre à laquelle on accède par une échelle de bois. Et plutôt que d’avoir une vue sur notre habituelle forêt boréale, le minuscule balcon donnait à flanc de montage avec, au loin, la côte de l’île et l’océan à perte de vue. Que demander de plus ? Un coucher de soleil et des incantations religieuses provenant d’un temple au fond de la vallée.

 

 

 

Cette nuit-là, je me balançais pas mal de mon 30 $ donné au capitaine Made trois jours plus tôt, parce que cette aventure, cette vue, ce moment de zénitude et cette chambre classée mille étoiles n’avaient pas de prix.


 

Mon épopée en images qui bougent :

 

* Se rendre à Nusa Penida : http://www.nusapenida.com/?acta=travel-detail&ids=13

* Se rendre au Goa Giri Putri : Louer un scooter et longer la côte. Le temple est situé au nord-est de l’île. Certains tours opérateurs y organisent aussi des visites. https://www.google.ca/maps/place/Goa+Giri+Putri/@-8.7089515,115.5861147,15z/data=!4m5!3m4!1s0x0:0xc4a8a48f281af2f3!8m2!3d-8.7089515!4d115.5861147

* Se rendre au Rumah Pohon : https://www.google.ca/maps/place/Rumah+Pohon/@-8.6934184,115.5308589,13.77z/data=!4m5!3m4!1s0x2dd273e88ea511a9:0xeb0776c7a9e9bbdf!8m2!3d-8.693895!4d115.5466346

Réserver : http://rumahpohonnusapenida.com/

Note : Depuis ma visite, une véritable salle de bain commune a été aménagée et ma petite cabane est devenue la doyenne d’un campement modeste. Malheureusement, l’annonce en ligne indique qu’il y a maintenant du WiFi.

 

-30-

Publié par

aruelmanseau

Journaliste, voyageuse et curieuse.

One thought on “Quand cinq étoiles ne suffisent pas, partie 2

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s